Pages

mercredi 11 décembre 2013

Protec-Style gagne le Prix Innovation chimie verte 2013

La troisième édition du Prix Innovation chimie verte du CQVB a honoré la firme Protec-Style pour ses travaux novateurs sur la fibre d'asclépiade (soyer du Québec); ces travaux permettront l'émergence d'une filière industrielle de cette fibre textile aux applications variées. Produits chimiques Magnus s'est mérité la seconde place grâce à la mise en place dans l'entreprise d'un processus d'écobilan.

Deux nouveaux brevets pour CO2 Solutions

Le premier brevet concerne la formulation et le procédé de capture du CO2 utilisant des acides aminés et des biocatalyseurs. Le second permet le traitement d'un gaz où l'anhydrase carbonique est présente dans un substrat en suspension. Ces brevets élargissent le portefeuille de propriété intellectuelle de la firme et devraient améliorer l'efficacité de capture et de réutilisation du carbone.

Le biogaz : un atout pour l'économie canadienne

En novembre, Biogas Association publiait une étude sur les bénéfices du biogaz en matière d'économie, d'énergie et d'environnement. Cette étude canadienne explicite les avantages que le biogaz peut générer pour l'agriculture, l'énergie, la réduction des gaz à effet de serre et pour la gestion des matières résiduelles. L'étude présente aussi plusieurs études de cas.

De nouveaux emballages compostables et transparents

Metabolix vient de lancer Mvera B5011, une nouvelle résine pour la production de films et de sacs compostables. Tout en rencontrant les standards industriels internationaux de compostabilité, la résine permet des applications dans le domaine des emballages et des sacs offrant une transparence exceptionnelle.

Divers produits chimiques à partir d'algues

L'Institut des technologies plastiques de Valence, en Espagne, coordonne un programme de recherche visant la production d'adhésifs, de peintures ou de colorants à partir de biomasse algale. Financé par la communauté européenne, le projet implique treize compagnies sur une période de 42 mois. La première étape consiste à identifier des algues à croissance rapide.

Syngaz transformé en produits chimiques par des microorganismes

Evonik Industries et LanzaTech ont signé une entente de coopération de trois ans pour la mise au point d'un bioprocédé de production de précurseurs de produits chimiques de spécialité. Basé sur les plateformes biotechnologiques d'Evonik et l'expertise de LanzaTech en matière de biologie synthétique et de fermentation de gaz, le procédé devrait rendre rentable la conversion de carbone résiduel.

mardi 10 décembre 2013

Une nouvelle voie biocatalytique d'utilisation du méthane

L'emploi de bactéries méthanotrophes a permis l'assimilation très efficace de méthane dans des milieux pauvres en oxygène. Cette nouvelle forme de fermentation laisse entrevoir la possibilité d'une approche modulaire pour la production d'une variété de produits chimiques utilisant le méthane comme matière première.

Du bioéthanol cellulosique sensiblement moins cher

À Kalundborg au Danemark, Royal DSM et DONG Energy ont réussi à effectuer, à l'échelle commerciale, la fermentation combinée de sucres C6 et C5 à partir de paille de blé. Cette réussite se traduit par une hausse de 40 % du rendement en éthanol par tonne de paille, permettant une baisse significative des coûts de production du bioéthanol cellulosique.

Le papier recyclé transformé en biocarburant

Au Royaume-Uni, les Universités Robert Gordon et St Andrews ont reçu une subvention de 1,8 millions de dollars sur quatre années pour mettre au point un procédé économiquement viable pour transformer des résidus en biocarburant grâce à l'énergie solaire. Les résidus utilisés seraient principalement de la paille et du papier recyclé.