Pages

mardi 12 mars 2013

Un pas de plus vers du butanol d'origine bactérienne

Des chimistes et des biologistes du célèbre MIT (Massachusetts Institute of Technology) ont réussi à hausser fortement la production d'isobutanol dans des levures. La synthèse de l'isobutanol se passe entièrement à l'intérieur de mitochondries, ces petites usines énergétiques cellulaires. Leur approche a permis d'augmenter la production de 260 %. Ce système a le double avantage de permettre la dérivation de carbone de résidus ou de gaz carbonique et de ne pas entrer en concurrence avec la chaîne de production alimentaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire